Mgr Isidore de Souza

25 ans après, des témoignages poignants honorent l’homme charismatique

Une initiative de l’Institut des Artisans de Justice et de Paix (IAJP)

Une conférence de presse en l’honneur de Monseigneur Isidore de Souza pour lever un coin de voile sur les qualités de l’homme charismatique et de paix qui aura marqué l’histoire politique du Bénin. Ce mercredi 13 mars 2024, l’Institut des Artisans de Justice et de Paix (IAJP) dont il a été le précurseur, a organisé à Cotonou, des panels au cours desquels plusieurs personnalités politiques et religieuses ont fait des témoignages épatants. Dela Fidèle TAMADAHO

25ans après l’entrée dans l’eucharistie éternelle de Monseigneur Isidore de Souza, le 13 mars 1999, le Professeur Théodore Holo, la professeure Marina Massougbodji, l’ancien ministre Sylvain Akindes, le Père Raymond Goudjo et plusieurs personnalités politiques et religieuses se souviennent de l’homme de paix qui a marqué l’histoire du Bénin, à la conférence nationale de février 1990. “C’est un homme à l’écoute des autres, qui savait partir des observations pour forger des talents. Il m’a envoyé en Allemagne pour y étudier la dimension sociale de l’église, parce qu’il avait vu en moi une homme pratique. C’est un homme de foi qui était aussi très pratique pour la recherche de pain. Il envoyait ses séminaristes cultiver, planter des arbres” raconte le Pere Raymond Goudjo. ‘ “C’est mon père spirituel. Il a fait de moi l’homme de foi et le prêtre que je suis” renchérit le Père Éric Aguenounon, directeur de l’Institut des Artisans de Justice et de Paix ‘IAJP’.

Le Père Éric Aguenounon au centre, le Père Raymond Goudjo, à droite, l’ancien ministre Sylvain Akindes, à droite reconnaissent les mérites du Prélat de Souza

Un homme de foi, mais aussi un homme politique.

Président de la conférence nationale du Bénin, Mgr Isidore de Souza a joué un rôle clé dans le succès qu’à connu cette conférence qui s’est tenue du 19 au 26 février à l’hôtel PLM Aledjo de Cotonou et qui a permis à toutes les forces vives de se prononcer sur l’avenir du Bénin. Sa mythique phrase ‘Qu’aucun bain de sang ne s’écoule et ne nous emporte dans ses flots’ est largement évocatrice du combat de l’homme pour la paix. “A la conférence nationale, il y a eu à un moment donné un blocage des travaux. C’est là qu’il faut apprécier le rôle de médiateur du prélat. Grâce à cette médiation, le président Mathieu Kerekou a accepté les décisions de la conférence souveraine.” a rappelé l’ancien ministre Sylvain Akindes. “Certes, une place lui a été dédiée, mais il serait judicieux que le nom de Mgr de Souza soit dans les manuels d’apprentissage et que sa bravoure soit enseignée aux générations montantes” a souhaité le professeur Théodore Holo.
Mgr Isidore de Souza est également l’instigateur de l’Institut des Artisans pour la Justice et la Paix qu’il a initié pour vulgariser la pense sociale de l’église. Très tôt, il en a confié la conception au Père Raymond Goudjo. Aujourd’hui, L’IAJP, présent dans près de deux cent écoles, forme, éduque et conscientise les chrétiens de demain . De façon périodique, il organise des formations, des conférences sur des sujets d’intérêt, fait des plaidoyers et publie des ouvrages d’éducation civique et sociale.

Né en avril 1934, Mr Isidore de Souza a fait plus de quarante années de sacerdoce où il a enseigné la bible à travers le monde. Il est également le créateur de plusieurs hôpitaux dont l’Hôpital St Luc de Cotonou.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 18 =


Choix de devise
XOF Franc CFA ouest-africain
EUR Euro
× Contactez-nous