Relecture de la PNA: Le CANEA plaide pour une prise en compte des lignes directrices africaines sur les politiques d’assainissement

Le Bénin se prépare à procéder à la relecture de sa Politique Nationale d’Assainissement (PNA). En prélude à cette actualisation, le Cadre de Concertation des Acteurs Non étatiques du secteur de l’Eau et de l’Assainissement (CANEA) fait un plaidoyer pour que les lignes directrices africaines sur les politiques d’assainissement, élaborées par le Conseil des Ministres Africains de l’Eau (AMCOW) soient prises en compte dans la nouvelle PNA. C’est à travers un café média qu’il a organisé ce jeudi 4 juillet 2024, avec l’appui technique et financier de NIYEL, au Centre de Formation des Métiers de l’Eau (CFME) à Cotonou.

Sensibiliser et engager les décideurs à d’une part accélérer le processus de relecture de la Politique Nationale d’Assainissement (PNA) du Bénin et d’autre part, prendre en compte les lignes directrices africaines sur les politiques d’assainissement. Tels sont les objectifs que vise le Cadre de Concertation des Acteurs Non étatiques du secteur de l’Eau et de l’Assainissement (CANEA) en initiant ce café média. Aux dires de Félix ADEGNIKA, membre du CANEA «Les médias sont des acteurs-clés. Par leurs voix, le CANEA veut atteindre plusieurs cibles dont les décideurs politiques du secteur de l’hygiène et de l’assainissement »

En effet, malgré les efforts faits au cours de la mise en œuvre de l’ancienne Politique Nationale de l’Assainissement et de l’Hygiène (PNAH) du Bénin, adoptée en 2013 et arrivée à terme depuis 2022, selon l’UNICEF, au Bénin, plus d’un ménage sur deux (54%) n’utilisent pas de toilettes et défèquent encore à l’air libre (brousse/ champs), 77 % en milieu rural contre 36 % en milieu urbain. Sept enfants sur dix ont leurs matières fécales qui ne sont pas évacuées de façon hygiénique. De plus, cette PNAH ne prend pas en compte les nouveaux enjeux du secteur.

“il est impératif que la nouvelle PNA tienne compte des lignes directrices africaines sur les politiques d’assainissement” dixit Felix ADEGNIKA

Pour changer cette triste donne, le Bénin a pris plusieurs engagements dont celui des Objectifs de Développement Durable (ODD) et plus précisément l’ODD 6.2, qui recommande l’accès des populations à un assainissement géré en toute sécurité en 2030. En vue d’honorer ces engagements, il est impératif que la nouvelle Politique Nationale de l’Assainissement (PNA) tienne compte des lignes directrices africaines sur les politiques d’assainissement, élaborées par le Conseil des Ministres Africains de l’Eau (AMCOW), soutient le CANEA. Les dites lignes directrices adoptées suite à des consultations dans vingt-sept pays africains, et déjà expérimentées dans certains de ces pays, englobent un ensemble d’orientations, de projets-programmes et d’actions, relatifs à la gestion en toute sécurité de l’urine, des matières fécales, du sang menstruel, la promotion du lavage des mains à l’eau et au savon, etc.

Ces enjeux sont de taille, c’est pourquoi au cours de ce café média auquel a également participé des représentants de la Direction Générale du Développement Urbain (DGDU), les membres du Réseau Béninois des Femmes Professionnelles de l’Eau et de l’Assainissement et du Réseau Béninois du Parlement Mondial de la Jeunesse pour l’Eau, le CANEA a souhaité être associé au processus de relecture de la PNA. A cette demande, Pie DJIVO, représentant de la DGDU, se veut rassurant « Nous vous garantissons notre disponibilité. Nous continuerons à travailler main dans la main pour donner de bons fruits » a-t-il affirmé.

Le projet de relecture de la PNA, conduit par le ministère du cadre de vie est confié à un point focal qui travaille à son toilettage. Ensuite, il sera mis en examen à divers niveaux politiques avant d’être adopté en conseil des ministres.

Envoi
User Review
1 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 6 =


Choix de devise
XOF Franc CFA ouest-africain
EUR Euro
× Contactez-nous