Et si on parlait de pourquoi vous devriez mieux gérer votre colère ? (vidéo) 😡

Vous est-il déjà arrivé de piquer un coup de colère face à une injustice, ou pour protéger un être cher ? C’est oui. Un coup de colère, ca arrive. La colère nuit-elle à la santé, ou le contraire ?

Déla Fidèle TAMADAHO

Vive émotion pour dire non à une situation qui ne plait pas, chacun a vécu des occasions de colère.

Certains scientifiques trouvent les coups de colère bénéfiques pour la santé. Une colère de temps en temps permet d’exprimer des sentiments refoulés. On en profite pour dégager les frustrations qui trop comprimées deviendraient nocives pour le cœur. “Une étude Allemagne ayant porté sur 6700 personnes a conclu que ceux qui manifestent leur mécontentement vivent plus longtemps que les autres qui les intériorisent.

Mais, il arrive que le cortex préfrontal, la zone du cerveau chargée de réguler les émotions emmagasine trop d’émotions négatives ou devienne défaillante. Les colères deviennent régulières, trop fortes et parfois sans raison apparente. Une colère trop vive qui amène à la violence verbale ou physique est nuisible au bien-être.

Visitez également notre Boutique 1TPE pour vos produits en bien-être

La tension se répercute alors sur les autres parties de l’organisme, ce qui n’est pas sans conséquence pour la santé. Un accès de colère excite les muscles et les articulations qui se tendent obligeant le sang à circuler plus lentement. Le système nerveux, le système hormonal et le système cardiovasculaire en ressentent les effets.

Les effets d’une colère sur la santé

Au cours d’une dispute vive par exemple, l’organisme produit une hormone appelée l’adrénaline qui accélère la respiration et la tension du pouls. L’adrénaline peut causer des douleurs et des contractures dans les muscles, ainsi que des maux de tête.  Les épaules, la nuque, le dos concentrent toutes les tensions  qui s’accumulent dans le corps et peuvent devenir très douloureux. D’autres hormones à savoir les glucocorticoïdes abaissent la défense immunitaire et augmentent le risque de tomber malade.

Chez certaines personnes, les émotions fortes peuvent être à l’origine d’une inflammation du colon, provoquant une colite ou une diarrhée, d’une crise d’ulcère, d’une gastrite.

Achetez à 👉 OPPORTUNITÉS Plus Boutique

Plusieurs crises d’accidents vasculaires cérébraux sont survenues suite à un accès de colère. 

Les personnes qui accumulent les émotions négatives et celles qui se mettent fréquemment en colère finissent par développer l’hypertension artérielle et le cancer. L’hypertension artérielle est le lit d’autres affections graves dont les accidents vasculaires cérébraux, la crise cardiaque.

Gérer votre crise de colère, c’est :

  • Déterminer comment vous vous comportez quand vous êtres en colère
  • Les situations qui suscitent la colère chez vous
  • Exprimer calmement vos insatisfactions
  • Apprendre à dire non quand ça ne vous arrange pas
  • Ne pas réagir spontanément quand vous être en colère
  • Améliorer vos aptitudes à communiquer sur des situations qui vous frustrent
  • Ecrire les causes de votre colère, puis trouver des raisons positives pour les évacuer
  • Positiver toutes les situations

MESSAGE-E-COMMERCE-OPPORTUNITÉS-PLUS

Cliquez ici pour accéder à nos reportages

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 4 =


Choix de devise
XOF Franc CFA ouest-africain
EUR Euro
× Contactez-nous